La diversité l’emporte !
© Fotolia lassedesignen

La diversité l’emporte !

Que peuvent faire les communes pour gérer efficacement la diversité dans l’Arc alpin, accueillir les nouveaux arrivants et offrir une bonne qualité de vie à leurs résidents ?

La manifestation de clôture du projet Vivre.Ensemble dans les Alpes s’est déroulée dans le cadre de la SemaineAlpine 2016 à Grassau/D. Les participants, parmi lesquels des élus, des représentants d’administrations communales et régionales, des ONG et des étudiants, ont cherché ensemble des solutions à des questions inscrites dans la thématique « Alpes & démographie » ou « Alpes & qualité de vie » :

  • Comment favoriser une meilleure acceptation des différents groupes qui se sentent concernés par les migrations?
  • Comment mieux harmoniser les activités avec diverses organisations au niveau supérieur pour améliorer l’implication de tous les acteurs dans les activités et stratégies nationales ?

Dans la première présentation de la double session, Oliver Christof a éclairé le rôle futur des communes dans le changement. Une solution possible a été présentée pour permettre aux communes de passer d’une logique essentiellement administrative à une démarche de gestion active du changement.

Le Maire d’Ostana, Giacomo Lombardo, a fait le récit de l’évolution de sa commune au cours des dernières années. Celle-ci a vécu une renaissance grâce à un petit groupe de citoyens engagés.

Marc Nitschke, Maire d’Übersee et Président du Réseau de communes « Alliance dans les Alpes », a présenté les stratégies de sa commune pour faire face aux différentes formes de migration, ainsi que les efforts déployés pour offrir à tous les habitants une bonne qualité de vie, qu’ils soient résidents de souche ou nouveaux arrivants.

La présentation très remarquée d’Andreas Postner était dédiée à un modèle de bâtiment en bois simple et peu onéreux développé au Vorarlberg. Ce type de construction permet de proposer aux réfugiés des logements accessibles, qui peuvent également être utilisés par les jeunes locaux.

Résultats des sessions :

  • Les différents mouvements migratoires confrontent les communes à des défis majeurs qui ne peuvent être maîtrisés qu’en échange permanent avec la population et avec une bonne dose de créativité. De nombreuses solutions doivent être mises en œuvre au niveau régional et impliquent donc la mise en place de nouvelles coopérations.
  • Les communes doivent être prêtes à soutenir de nouveaux projets. Elles ont besoin pour cela d’un coordinateur chargé de la mise en réseau des acteurs.
  • Les projets basés sur les rencontres informelles semblent particulièrement efficaces et ont un impact important.
  • Ce que les communes peuvent faire pour la gestion réussie de la diversité dans les Alpes :
  • En tant qu’élu responsable, penser global et pour le territoire, gérer local, dans le sens des citoyens dans et pour la commune.
  • L’administration peut apprendre à se spécialiser et à se concentrer sur ses missions au sein de la région. => « Privilégier la qualité au lieu de la quantité »

Les résultats de la manifestation seront repris dans le projet PlurAlps qui a été lancé le 01.11.2016.