La qualité de vie pour tous !
Galerie 2 photos
PlurAlps © Allianz in den Alpen

La qualité de vie pour tous !

Partir ou rester ? Lorsque leur population est confrontée à cette question, les communes alpines peuvent augmenter leur attractivité en faisant preuve de créativité dans leurs offres et leurs services.

L’intégration peut réussir lorsque les communes prennent en compte à la fois les besoins de la population locale et ceux des nouveaux arrivants. Pour avoir envie de rester, les habitants doivent se sentir bien dans leur cadre de vie. Avec le projet européen PlurAlps, le Réseau de communes aide 10 communes pilotes à s’engager dans une telle démarche.

La commune de Nenzing au Vorarlberg/AT fait figure d’exemple. Ses 7000 habitants répartis dans le cœur du village et les différents hameaux sont issus de près de 50 nations. Pour maintenir une communauté villageoise active, des mesures doivent être prises pour favoriser l’intégration.

Lorsqu’on interroge Gerlinde Sammer, chargée des questions d’immigration à Nenzing, sur les facteurs de succès de sa commune, elle cite deux aspects essentiels à ses yeux : tout d’abord la nécessité d’impliquer tous les habitants dans les activités et de n’exclure aucune personne qui souhaite s’engager. La volonté croissante des habitants de s’impliquer et de contribuer à façonner leur cadre de vie est une ressource importante dans son travail. Et ensuite, être conscient qu’il n’y a pas de solution universelle pour l’ensemble de la commune, mais des réponses individuelles aux besoins des nouveaux arrivants pour faciliter leur insertion.

Comment mettre en place des activités concrètes ?

Ce sont les très nombreuses petites avancées qui font une culture de l’accueil vécue et vivante dans une commune. Le site Internet de Nenzing est par exemple bien structuré et propose une rubrique spécifique avec des informations pour les nouveaux arrivants. Des fêtes sont organisées dans tous les hameaux pour accueillir les nouveaux venus et faciliter leur intégration dans leur environnement immédiat. La langue joue aussi un rôle important à Nenzing : le plurilinguisme est encouragé activement dès la maternelle pour tous les enfants. Parallèlement, la commune essaie de proposer aussi aux adultes un enseignement dans leur langue maternelle. L’administration communale s’efforce également de trouver des bénévoles qui acceptent de jouer le rôle de mentors. Les nouveaux venus bénéficient ainsi d’un accompagnement, ils sont mis en contact avec les associations et sont aidés dans leurs démarches auprès des administrations. Bref : ils ne sont pas laissés à eux-mêmes.

D’où viennent les idées ?

Comment Gerlinde Sammer sait-elle ce dont ont besoin les nouveaux citoyens de Nenzing ? C’est très simple : elle leur pose la question. Le service aux citoyens met l’accent sur l’accueil des nouveaux arrivants, et prend le temps nécessaire. Le premier contact au moment de l’inscription sur le registre de la commune est mis à profit pour discuter, poser des questions et instaurer une relation de confiance :

  • Quels sont vos besoins actuels (logement, emploi, accueil des enfants, etc.) ?
  • Vous sentez-vous suffisamment informé(e) sur les offres de la commune ?
  • De quoi avez-vous besoin pour vous sentir bien dans votre nouveau lieu de vie ?

Ces questions qui peuvent sembler banales à première vue permettent de nouer un contact personnel et de faire connaissance. Pour Gerlinde Sammer, l’une des caractéristiques des structures rurales est en effet qu’on n’y vit pas dans l’anonymat, mais au sein d’une communauté.

D’autres communes peuvent profiter des idées et des expériences de Nenzing : même si les conditions sont parfois très différentes au niveau national, les enjeux sont souvent similaires au niveau communal. Les participants de l’atelier Pluralps ont confirmé que ce sont précisément les nombreuses petites avancées qui facilitent l’accès à la communauté villageoise. Pour compléter efficacement ces actions, les communes ont toutefois besoin d’une vision globale de la situation.

Le Réseau de communes  « Alliance dans les Alpes » développe dans le cadre du projet PlurAlps un instrument de planification sociale à moyen et long terme pour les communes, et leur permet ainsi d’avoir une vue d’ensemble de la situation. Cet instrument de planification permettra ensuite de définir des plans d’actions regroupant des mesures destinées à développer et à compléter les offres et les services pour améliorer la qualité de vie de tous.

En savoir plus sur PlurAlps

Ce projet est cofinancé par le Fonds européen de développement régional par le biais de Interreg Programme Espace Alpin. Et le Ministère fédéral de l’environment, nature conservation, construction et réacteur de sécurité (BMUB).