Les Karawanken et la Convention alpine
Tainach/A © Peter Plaimer

Les Karawanken et la Convention alpine

L’Autriche a pris le 13 octobre la présidence de la Convention alpine pour les deux prochaines années.

La première conférence de la présidence autrichienne a eu lieu le 21 octobre 2016 dans le sud de la Carinthie sous le titre « Les Karawanken et la Convention alpine – opportunités du développement régional ».

Le centre de formation et de séminaires Sodalitas a organisé en coopération avec la Convention alpine, le Land de Carinthie, l’Académie européenne de Bolzano, le ministère autrichien de l’Agriculture, de la Sylviculture, de l’Environnement et de la Gestion des eaux, le ministère slovène de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, l’Alliance carinthienne pour la Convention alpine et la région d’Alliance dans les Alpes Carinthie du Sud une journée d’information internationale consacrée au changement démographique, au tourisme durable et à l’économie verte.

Situé à la frontière entre la Carinthie et la Slovénie, le massif des Karawanken est au cœur d’un territoire uni par des liens historiques, culturels et linguistiques, avec une économie dynamique et une stratégie touristique axée sur le tourisme de nature. Les deux pays adhèrent aux objectifs de la Convention alpine et sont conscients des chances offertes par la coopération transfrontalière. Experts, décideurs nationaux et régionaux et maires ont donc discuté des possibilités d’approfondir et d’améliorer les coopérations à l’avenir. Le Secrétaire général de la Convention alpine, Markus Reiterer, a déclaré : « Nous avons besoin de plus d’événements comme celui-ci dans les Alpes : connecter la politique, la science et la pratique ainsi que les niveaux national et local en discutant des questions les plus importantes pour le territoire. C’est cela la mise en pratique de la Convention alpine ».

Les actes de la conférence seront publiés prochainement en allemand et en slovène (voir www.sodalitas.at). Dans son intervention consacrée au changement démographique, Peter Plaimer a rappelé notamment l’importance de la coopération horizontale à tous les niveaux, comme l’a souligné la Conférence européenne sur le développement rural les 5 et 6 septembre 2016 à Cork/Irlande (voir Téléchargement). Une politique de réseau horizontale voulue, vécue et imposée si nécessaire peut permettre de dynamiser le développement régional et de lutter efficacement contre la désertification des zones rurales. Face à la nécessité urgente d’agir, il faut mettre un terme au cloisonnement sectoriel, notamment pour garantir un usage raisonné des ressources.

Ce n’est qu’une question de temps avant que la courbe démographique ne s’inverse et que la population urbaine ne réinvestisse les territoires ruraux. Ces derniers seront-ils alors encore en mesure de proposer les infrastructures nécessaires ?

Sur la photo de gauche à droite : Armin Schabus – Land de Carinthie, Taja Ferjančič-Lakota – Secrétariat permanent de la Convention alpine, Markus Reiterer – Secrétaire général de la Convention alpine, Ewald Galle – Président du Comité national autrichien pour la Convention alpine, Robert Unglaub – Alliance carinthienne pour la Convention alpine, Peter Plaimer – "Alliance dans les Alpes" Région Carinthie du Sud