Penser ensemble la nature et la société
Des participants de la Conférence technique dans la Vallée de Belleville.

Penser ensemble la nature et la société

Les besoins des Hommes sont étroitement liés à ceux de la nature. Conférence technique 2015.

La cohésion sociale et une nature riche et intacte sont le moteur de la qualité de vie dans les communes des Alpes et de leur attractivité touristique. Pourtant, ces atouts des communes alpines sont fragiles. Le vieillissement démographique et l’exode affaiblissent le tissu social des communes éloignées des centres urbains. L’étalement urbain et la déprise rurale menacent la richesse de la nature alpine. Face à ces enjeux, les communes peuvent prendre en main leur vie sociale et leur environnement naturel, en coopération avec leurs populations.

Conférence technique 2015
À Saint-Martin-de-Belleville, le tourisme de ski et le développement durable fonctionnent.

 

Jean Horgues-Debat, directeur de l’Association pour le Développement en Réseau des Territoires et des Services (ADRETS), a appelé dans son exposé introductif à prendre en compte l’espace naturel existant dans les actions en faveur du développement social et de la capacité économique des communes. Il existe déjà de nombreux exemples de cette stratégie holistique : le jardin partagé intergénérationnel de la commune autrichienne de Bezau, par exemple, montre que le temps passé ensemble au contact de la nature peut renforcer le lien social. Dans la commune touristique de Saint-Martin-de-Belleville, des jeunes aident à entretenir les zones humides et prennent ainsi en charge leur cadre de vie.

D’autres « histoires de succès » ont été contées dans le cadre de la Conférence technique du Réseau de communes. Les sessions et les tables consacrées aux projets ont permis aux participants de découvrir les instruments et les enjeux de la gestion des ressources naturelles et sociales des communes alpines, et de glaner quelques recettes de succès. L’une des tables était consacrée au projet transalpin « Youth shaping Alpine municipalities (YSAM) », qui favorise la participation des jeunes dans les communes alpines. Dans le cadre de l’une des sessions, les participants se sont penchés sur la question de l’hébergement des saisonniers dans les communes touristiques. La commune italienne d’Usseaux a présenté un projet dédié à la culture, la transformation et la commercialisation du sarrasin dans le cadre d’une coopérative.

Rencontre autour des projets dynAlp-nature

Usseaux a également présenté ces expériences aux participants du programme dynAlp-nature. La commune est l’une des 25 communes et territoires de sept pays alpins qui s’engagent pour la protection de la nature et de la biodiversité dans le cadre de dynAlp-nature. Le programme encourage des projets de coopération transnationaux déclinés sur quatre grands axes thématiques : agriculture et produits locaux, espaces verts en zone urbanisée, gestion des flux touristiques et zones humides.

Session «Travail saisonnier »

La saisonnalité constitue un enjeu majeur pour les destinations touristiques des Alpes. Des pistes d’action sont présentées pour améliorer la situation des travailleurs saisonniers pendant la saison, mais aussi pendant le reste de l’année. Le travail saisonnier est l’un des moteurs du développement dé- mographique. Les nombreux enjeux adjacents, tels que la dis- ponibilité de logements abordables, la mobilité en zone rurale ou l’accès aux services de santé obligent les communes à chercher activement des solutions.

Le Secrétariat permanent de la Convention alpine présentera également les résultats du 5e Rapport sur l’état des Alpes dans le cadre de cette session. 

La prochaine Conférence technique du Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » aura lieu dans le cadre de la Semaine alpine, qui se déroulera du 11 au 15 octobre 2016 dans la commune bavaroise de Grassau.