Rétrospective 2017
Galerie 7 photos
10 ans Alliance dans les Alpes, Le Sappey/F 2007 © Alliance dans les Alpes

Rétrospective 2017

L’année anniversaire du Réseau était placée sous le signe de la qualité de vie.

Les 20 ans du Réseau de communes ont été l’occasion de faire le point sur les  activités et les succès des vingt dernières années. La conférence annuelle de juin dernier à Budoia/IT a réuni des compagnons de longue date du Réseau : Massello/IT, Nenzing/AT, Achental/DE, Grosses Walsertal/AT ont montré comment de petites initiatives sont devenues des stratégies à long terme qui ont contribué à renforcer l’attrait des communes pour leurs populations. 

La Charte de Budoia deviendra-t-elle elle aussi une stratégie à long terme en matière d’adaptation au changement climatique dans les communes alpines ? L’avenir nous le dira. Cette déclaration d’intention présentée et signée à Budoia est le résultat d’un cycle de séminaires organisé dans les communes italiennes du Réseau. Présentée en octobre dernier par Roberto de Marchi au Comité permanent de la Convention alpine réuni à Gmunden/AT, la « Charte climatique » d’Alliance dans les Alpes a reçu un accueil très favorable de tous les pays alpins.

Un anniversaire n’est pas seulement l’occasion de se pencher sur le passé, mais aussi de porter un regard vers l’avenir. Avec le projet PlurAlps, le Réseau de communes étudie comment les communes peuvent faire face aux phénomènes de migration et répondre aux besoins d’une société diverse. L’un des constats du projet : l’intégration des populations nouvelles ne peut réussir que si les communes prennent aussi en compte les besoins des populations déjà installées.

Pour rester attractives, les communes doivent offrir à tous leurs habitants un cadre de vie où ils se sentent bien.

Les dix communes pilotes sélectionnées en 2017 participeront au projet jusqu’à la fin du premier semestre 2019. Elles testeront un plan d’action en faveur d’une plus grande intégration sociale susceptible d’être mis en place à moyen et long terme dans toutes des communes de l’Arc alpin. Dans le cadre d’un processus participatif mobilisant les populations, les élus et les administrations, le projet abordera différents champs d’action de la vie sociale. Après une première phase d’évaluation, les potentiels seront identifiés avec le concours d’un intervenant externe.

Avec le projet speciAlps, le Réseau de communes retrouve une thématique familière au Réseau. Après les retours positifs du projet dynAlp-nature, le Comité avait décidé dès 2015 d’intensifier les activités du Réseau dans le domaine de la biodiversité et de la protection des paysages. Le projet réalisé en partenariat avec CIPRA International a été lancé en avril dans cinq territoires pilotes. speciAlps encourage les communes à identifier, entretenir et valoriser les richesses naturelles de leur territoire. Le projet vise entre autres à ancrer l’accès aux ressources naturelles du territoire dans le quotidien des populations pour renforcer l’attrait et la qualité de leur cadre de vie. L’une des nouveautés introduites par speciAlps est la coopération transcommunale : les espaces naturels ne s’arrêtent pas aux limites des communes ou des territoires, et doivent donc être abordés dans le cadre d’une approche conjointe et cohérente.

Le développement des territoires dans la perspective ville-campagnes est au cœur du projet autrichien « STADT und LAND im FLUSS ». Dans le cadre de la présidence autrichienne de la Convention alpine, trois territoires membres d’Alliance (Bregenzerwald/AT, Montafon/AT et Nationalpark Kalkalpen/AT) vont œuvrer de 2016 à 2018 pour améliorer les relations entre les villes et leur arrière-pays. La richesse des coopérations possibles se reflète dans la diversité des thématiques abordées : le Bregenzerwald va par exemple développer une charte culturelle avec la vallée du Rhin toute proche. Les communes du Kalkalpen se mobilisent quant à elles pour définir avec la ville de Steyr un nouveau cadre juridique en matière d’aménagement du territoire. Les communes du Montafon et de la Klostertal, enfin, explorent les potentiels de coopération avec la ville de Bludenz dans les domaines de la mobilité, des technologies de l’information, des soins à la personne ou de la gestion des locaux vacants.

Un fil rouge s’est dégagé pendant les vingt ans d’existence d’Alliance dans les Alpes : le Réseau de communes vit des activités et de l’implication de ses membres. La dernière recrue d’Alliance, la commune de Sant'Omobono Terme dans le Val Imagna en Lombardie/IT, a choisi de rallier le Réseau pour s’engager en faveur du développement durable. Convaincues des bénéfices de l’affiliation au Réseau, les communes de l’ancienne « Comunità Montana del Friuli occidentale » réunies dans deux nouvelles entités ont choisi de le réintégrer dans le cadre de leurs nouvelles intercommunalités. Le Réseau tient également à féliciter Schleching et Aschau/Sachrang, deux communes du territoire « Chiemgauer Alpen » labellisées cet été « Villages d’alpinistes », qui s’engagent activement pour un tourisme doux et soutenable sur le Geigelstein.

Un grand merci à nos membres et à toutes les personnes qui ont soutenu le travail du Réseau en 2017 ! Nous nous réjouissons d’ores et déjà de la richesse des échanges qui rythmeront l’année à venir. Le Réseau de communes se réunira du 25 au 26 mai 2018 à Bled/SL dans le cadre d’une conférence thématique organisée avec CIPRA International. Une conférence internationale sur le thème de l’atténuation et de l’adaptation au  changement climatique aura également lieu du 7 au 8 novembre 2018 à Innsbruck/AT.

L’actualité des projets et des activités du Réseau est présentée régulièrement sur notre site Internet et sur facebook.

Les animateurs du Réseau ont travaillé en 2017 sur les thématiques suivantes :