Un avenir vert
© Vida Černe: Une formation qui a remporté un grand succès: la taille des arbres

Un avenir vert

La Slovénie se positionne comme un pays vert. Les slogans utilisés dans le secteur du tourisme ou d’autres contextes sont remplis de mots tels que durable, vert, responsable, ou écologique.

La volonté de promouvoir le tourisme durable, de proposer aux visiteurs des alternatives vertes et d’encourager les programmes touristiques responsables et les produits de l’agriculture biologique est mise en exergue. Pourtant, ces objectifs ne sont pas toujours faciles à mettre en œuvre au niveau local. Les habitants des Alpes sont habitués à des conditions de vie et de production agricole difficiles, et sont souvent confrontés à des problèmes d’accessibilité. Ils connaissent bien les caprices de la nature et souhaitent que leur vie ne soit pas rendue encore plus difficile par l’inventivité des bureaucrates et les idées de ceux qui encadrent déjà leur vie par des lois et des règlements.

De nombreux acteurs ont déjà tenté de lancer au niveau communal des projets concrets, mais difficiles –  voire impossibles – à mettre en œuvre. L’innovation et la nouveauté demandent souvent l’abandon des anciennes pratiques et le choix de méthodes inédites, plus soutenables mais souvent moins profitables au départ, qui se heurtent trop souvent dans la pratique à des obstacles variés. L’introduction de différents « certificats verts » est une procédure complexe et difficile. La recherche d’un succès rapide comme dans le passé entraîne de ce fait trop souvent des décisions privilégiant une offre touristique éprouvée, mais dont l’impact est négatif à long terme pour les Alpes.

Les communes s’efforcent d’avancer à petits pas. Elles lancent des projets axés sur le développement durable, en essayant d’impliquer le plus grand nombre de citoyens possibles et de leur offrir une autre perspective sur les atouts précieux des Alpes. Certains de ces projets ont été réalisés dans le passé dans le cadre du programme Dynalp. Trois d’entre eux ont été reconduits avec succès après la fin du programme. Le projet de l’école dans la forêt (dynAlp-climate) a remporté un énorme succès à Kranjska Gora et à Kamnik et est actuellement étendu à toute la Slovénie. Le projet consacré aux vergers traditionnels (dynAlp-nature) a été reconduit à Kamnik, et les activités du projet sur la mobilité douce dans les vallées alpines (Dynalp et Dynalp 2) se sont poursuivies à Kranjska Gora, à Bohinj et à Bovec. Parallèlement à ces projets, d’autres projets durables basés sur la sensibilisation sont réalisés dans les communes : il est de notre devoir d’œuvrer AUJOURD’HUI pour un AVENIR vert.