Une commune engagée et active pour un avenir multiculturel: Aschau im Chiemgau/D
Galerie 2 photos
Château Hohenaschau © Tourist Info Aschau im Chiemgau

Une commune engagée et active pour un avenir multiculturel: Aschau im Chiemgau/D

Réfléchir, échanger et optimiser afin de créer des offres attractives pour la population locale et immigrée.

L’intégration peut réussir lorsque les communes prennent en compte à la fois les besoins de la population locale et ceux des nouveaux arrivants. Pour avoir envie de rester, les habitants doivent se sentir bien dans leur cadre de vie. Avec le projet européen PlurAlps, le Réseau de communes aide 10 communes pilotes à s’engager dans une telle démarche. Dans ce contexte, un instrument de planification sociale à moyen et long terme est développé conjointement dans les communes, et il est testé dans des communes pilotes.

La commune d'Aschau im Chiemgau/D affronte de longue date et intensément les effets de l'évolution démographique. La structure démographique de cette commune d'environ 5 600 habitants se caractérise par une proportion de personnes âgées supérieure à la moyenne et un nombre de jeunes inférieur à la moyenne. La commune bénéficie toutefois d'une immigration dont les chiffres dépassent ceux de l'émigration. Jusqu'à présent, les migrations d'agrément (à savoir l'arrivée dans les régions attractives de personnes pour la plupart d'un certain âge et n'ayant pas besoin d'assurer leur subsistance) étaient prédominantes.

Aschau souhaiterait profiter de la participation au projet PlurAlps en tant que commune pilote pour réfléchir à sa propre situation et l'analyser. Elle souhaite l'améliorer en échangeant avec d'autres communes, et optimiser son avenir et ses conditions de vie.

Pour endiguer la tendance au vieillissement, des mesures ont déjà été adoptées ces dernières années. Dans ce contexte, il convient de prendre en compte les besoins de la population âgée d'une part, et d'augmenter l'attractivité de la commune pour les jeunes et les familles avec enfants d'autre part :

  • afin de renforcer la mobilité, depuis 2014 un bus citoyen est proposé en plus du transport local. Le service est assuré par des bénévoles.
  • Le nouveau « Einheimischen Modell » se propose de rendre possible et d'améliorer l'arrivée des nouveaux arrivants à travers la présence de zones constructibles.

La desserte entre la commune rurale d'Aschau et les villes les plus proches est assurée par les transports publics. À l'avenir, la commune prévoit de se concentrer aussi sur les transports publics locaux, et ainsi d'agir à l'échelon supra-régional, car la desserte publique locale n'est plus suffisante.

La commune profite des coopérations et de la mise en réseau au niveau régional : depuis deux ans, elle fait partie du « modèle des agriculteurs de montagne de Sachrang », qui aide les agriculteurs de montagne de Sachrang à préserver la diversité des espèces autochtones sur les pâturages de la haute vallée de Priental. Avec les communes voisines de Prien, Bernau et Frasdorf, Aschau a mis en place une petite coopération régionale ; de plus, Aschau est en réseau avec l'office de tourisme, et elle œuvre à une coopération transnationale pour la création de valeur régionale avec le Tyrol/A. Après 80 ans de renommée en tant que station thermale, Aschau est aujourd'hui un village d'alpinisme, de même que la commune voisine de Schleching, ce qui favorise aussi d'intenses échanges.