Projets / dynAlp-nature / Espaces verts écologiques dans les zones urbanisées / Des mains fortes au service de la biodiversité.
Des mains fortes au service de la biodiversité.
© Grabs/CH

Des mains fortes au service de la biodiversité.

À Grabs, les employés du centre technique communal et la population apprennent à gérer des espaces verts semi-naturels en zone urbanisée.

Résultats : les objectifs atteints 

Les employés des centres techniques connaissent aujourd’hui les particularités des plantes exogènes et leur problématique. Grâce à des échanges avec d’autres centres techniques de la région, ils ont découvert de nouveaux modes opératoires déjà utilisés avec succès ailleurs.

Une haie a pu être réalisée dans une cour d’école à peu de frais en utilisant des arbustes locaux au lieu d’espèces étrangères. La commune et les employés du centre technique sont fiers de ce succès. La commune publie aussi régulièrement des articles dans son bulletin municipal pour sensibiliser la population à la place de la nature en ville. Une brochure d’information donnera des conseils pour la gestion semi-naturelle des jardins. Certains propriétaires de jardins ont déjà été informés et conseillés. La commune mise sur un effet de multiplicateur.

Ingrédients : les facteurs clés de succès

La gestion semi-naturelle des espaces verts de la commune exige que les employés des centres techniques acceptent de repenser leurs modes de travail. Donner une plus grande place à la nature en ville signifie par exemple modifier les plans de fauchage et d’entretien. Il est également important d’informer la population sur les motifs et les avantages de ces modifications du paysage, et de s’assurer suffisamment tôt du soutien des élus.

Points de vigilance : les écueils possibles

La thématique de la « nature en ville » a du mal à s’imposer dans les agendas surbookés des habitants. Mais par ailleurs, la gestion naturelle des jardins est de plus en plus à l’ordre du jour. Une approche positive et axée sur les besoins de la population peut permettre de profiter de ce potentiel et d’attirer l’attention sur cette thématique. Des difficultés peuvent aussi apparaître dans le cadre de la collaboration avec des paysagistes. Tous ne reconnaissent pas la valeur de la gestion semi-naturelle des espaces verts et de l’utilisation de plantes locales favorisant la présence d’insectes.

Membres: Grabs/CH

Rudolf Lippuner
Grabs/CH
0041 81 750 35 22
rudolf.lippuner@grabs.sg.ch