La vulnérabilité du milieu alpin
Dommages causés par la tempête dans le Carinthie du Sud-Karawanken(© Peter Plaimer)

La vulnérabilité du milieu alpin

Gestion des catastrophes dans le Carinthie du Sud-Karawanken

En l'espace d'un an, la Carinthie a été frappée par plusieurs tempêtes. De fortes tempêtes de foehn ont gravement endommagé les peuplements forestiers. Des vallées entières ont été coupées du monde par des coulées de boue et des pannes d’électricité. Les pluies violentes ont provoqué des inondations, suivies de glissements de terrain et de chutes de pierres qui ont menacé les équipes de secours arrivées sur les lieux. Le milieu alpin est particulièrement sensible au changement climatique. Ces épisodes montrent que les violentes intempéries peuvent affecter, et affecteront à l’avenir la qualité de vie, mais aussi les revenus des exploitations agricoles et forestières.

En 2017, les communes du territoire d’Alliance ‘Südkärnten-Karawanken’ (Carinthie du Sud-Karawanken) ont été désignées « territoire modèle pour l’adaptation au changement climatique », dans le cadre d’un programme visant à sensibiliser les populations aux impacts du changement climatique, ainsi qu’à identifier des stratégies efficaces pour faire face à ce processus inexorable : par exemple en plantant des espèces d'arbres résilientes au changement climatique afin de stabiliser les forêts, en déployant des mesures pour éviter un réchauffement excessif des espaces de vie et de mobilité, ou en instaurant des dispositifs de gestion de l’eau (potable) dans les territoires.

La gestion des catastrophes et des risques naturels est un enjeu prioritaire dans le sud de la Carinthie. Il y a quelques années encore, l’hypothèse qu’une commune (ou une vallée) puisse être coupée du monde et privée d’électricité et de moyens de communication n’était pas sérieusement envisagée. Et pourtant, quelques semaines après que le territoire ‘Südkärnten-Karawanken’ soit devenu « territoire modèle pour l'adaptation au changement climatique », le pire des scénarios est devenu réalité à Bad Eisenkappel, commune membre du Réseau. Lors de la tempête Yves de décembre 2017, une alerte protection civile a été déclenchée dans le district de Völkermarkt. Bad Eisenkappel a été complètement coupée du monde. Cette situation a permis de tirer des enseignements précieux, en particulier sur le fait que le pire des scénarios envisageable pouvait réellement se produire.

La commune a aujourd’hui de nombreux points à éclaircir en interne et en coordination avec l'autorité du district : mise en place d’une équipe communale de gestion des crises, missions de cette équipe, mise en place de dispositifs pour maintenir le contact avec le monde extérieur et les organisations de secours, clarification des processus de décision et de coordination des équipes d’intervention, compétences et tâches des différents acteurs... En cas de panne d'électricité, l’alimentation en chaleur des sous-stations de chauffage urbain ne fonctionne plus ; la commune doit donc prévoir une alimentation de secours ou des hébergements d'urgence pour les habitants. L’alimentation du réseau de chaleur par des groupes électrogènes n’a pas posé de problème. Des difficultés sont en revanche apparues au niveau du micro-réseau mis en place pour l’établissement de cure, où l’intervention d’un électricien a été nécessaire. Dans de tels cas, des points d’alimentation doivent être mis en place de façon préventive.

La tempête Yves de décembre 2017 et les graves dégâts causés par la tempête d’octobre 2018 ont entraîné de fortes pertes pour de nombreux propriétaires forestiers de Carinthie. La source de revenus de certains exploitants forestiers est compromise pour plusieurs générations. Les Alpes sont menacées en tant qu’espace de vie : le changement climatique pourrait accélérer l’exode des populations des vallées et des zones rurales. Il est de notre devoir de former le mieux possible les populations à faire face à ces dangers !