Rétrospective 2019 - La biodiversité gagne du terrain
©Alliance dans les Alpes

Rétrospective 2019 - La biodiversité gagne du terrain

2019 a de nouveau été une année riche en projets et en événements, qui ont été autant d’occasions d’échanges pour tous les membres du Réseau et les personnes intéressées. Un large éventail de thématiques – diversité naturelle et biodiversité, protection des abeilles, participation des enfants et des jeunes – ont été discutées et mises en œuvre dans les communes.

L’année événementielle a été lancée à Innsbruck avec la SemaineAlpine Intermezzo organisée par Alliance en coopération avec d’autres réseaux alpins, qui a aussi marqué la fin de la présidence autrichienne de la Convention alpine. Sous le titre « Demain dans les Alpes », des propositions sur des thématiques pertinentes pour l’avenir de l'espace alpin ont été discutées dans le cadre d’un après-midi d’échanges politiques, et présentées le jour suivant à la XVème Conférence alpine. Les débats ont porté notamment sur les solutions de mobilité efficaces pour les Alpes, les mesures locales pour minimiser les effets du réchauffement climatique, les moyens possibles de réduire la pression de l’urbanisation sur les espaces naturels ou la sauvegarde de la biodiversité.

La promotion de la diversité naturelle a été au cœur du projet speciAlps. La deuxième rencontre d’échanges organisée les 18 et 19 juin dans le Piémont/IT s’est penchée sur la possibilité de renforcer la biodiversité grâce à un rapport harmonieux entre la nature et l’être humain. Les mesures de protection et de conservation sont un moyen d’éviter les pertes de biodiversité, mais la gestion active des zones sensibles joue aussi un rôle essentiel. L’exploitation bien pensée des prairies, des pâturages, des forêts et des terres agricoles peut permettre aux populations alpines d’apporter une contribution décisive à la conservation des milieux naturels.

Les territoires pilotes du projet BeeAware! ont travaillé sur les solutions possible pour améliorer les conditions de vie des abeilles domestiques et sauvages dans les Alpes. De nombreuses mesures de sensibilisation ont été déployées dans tout l’Arc alpin, par ex. des formations destinées à la population, aux agriculteurs et aux scolaires dans l’Achental/DE ou le nouveau centre didactique du Parc naturel de la Nagelfluhkette/DE. Des semences de fleurs autochtones ont été distribuées et des mesures de gestion des terrains communaux favorables aux abeilles ont été déployées, par ex. dans le jardin partagé de Bezau/AT. Les communes de Meduno et Capizzone (IT) ont construit des insectes à hôtels adaptés aux besoins spécifiques des variétés d’abeilles locales, et en Savoie/FR, la commune des Belleville a créé un conservatoire de l’abeille noire pour tenter de diminuer l’hybridation de cette espèce locale. BeeAware! a été réalisé en coopération avec CIPRA International et s’est achevé en 2019.

Le projet Espace Alpin PlurAlps qui s’est achevé en octobre de cette année s’est penché sur les défis et les opportunités de la diversité culturelle croissante dans les Alpes. Dans le cadre du projet, Alliance dans les Alpes a développé et testé avec succès dans dix territoires pilotes un instrument de planification de l’action sociale (SPI). Les communes impliquées ont développé pendant le projet un plan d’action sur lequel elles pourront s’appuyer au cours des prochaines années pour améliorer la qualité de vie de leurs habitants. Il est prévu de compléter prochainement le SPI avec d'autres champs d’action pertinents pour les Alpes, afin d’obtenir une vision globale du développement durable dans les communes. L'instrument est toutefois déjà utilisable sous sa forme actuelle et est à la disposition de tous les membres intéressés. Le secrétariat et les animateurs/animatrices se feront un plaisir de vous soutenir dans cette démarche.

L’un des temps forts de cette année intense a été la conférence thématique des 20 et 21 septembre à Triesenberg/LI sur le thème « Perspectives d’avenir – construisons ensemble un espace de vie pour nos jeunes ! ». Après d’intéressantes interventions d’un jeune habitant du Liechtenstein sur les possibilités d’impliquer la jeunesse dans la vie communale et d’une organisation de jeunesse, des questions centrales ont été mise au débat : quelles sont les attentes des jeunes vis-à-vis de la commune où ils vivent, et quelles perspectives les communes doivent-elles proposer pour améliorer la qualité de vie de leurs habitants ? Un point est clairement ressorti des échanges : l’importance des outils numériques pour communiquer avec les jeunes. Dans le prolongement de la conférence, tous les participants et les personnes intéressées ont reçu un mode d’emploi pour l’installation d’une liste de diffusion WhatsApp dans leur commune : si l’on veut avoir une chance d’impliquer durablement les jeunes dans la vie communale, ils doivent être informés par les canaux appropriés. Un autre atelier a montré que la sensibilisation à la diversité naturelle était étroitement liée au succès des mesures de participation des jeunes. Des recommandations d’action ont été élaborées dans ce sens et diffusées auprès des membres.

Le Réseau de communes s’est élargi en 2019 et souhaite la bienvenue à ses nouveaux membres : la commune italienne de Dossena, la commune française de St. François de Sales et le parc naturel suisse Parc da natüra Biosfera Val Müstair.

Un grand merci à nos membres et à toutes les personnes qui ont soutenu le travail du Réseau en 2019 ! Nous nous réjouissons d’ores et déjà de la richesse des échanges qui rythmeront l’année à venir.

L’actualité des projets et des activités du Réseau est présentée régulièrement sur notre site Internet et sur facebook.

Les animateurs du Réseau ont travaillé en 2019 sur les thématiques suivantes :