PlurAlps

Projets / PlurAlps
PlurAlps
Festival des cultures: Rankweil/A © Ingrid Ionian

Objectif du projet

Agir pour une meilleure qualité de vie dans les communes de l'espace alpin!

Durée du projet: 2016 - 2019 (fini)
Partenaires: Regional Development Vorarlberg, CIPRA International Lab GmbH, Regional Development Agency Upper Styria East GmbH, Community Network Alliance in the Alps, European Academy of Bozen, Piemont Region, Franco Demarchi Foundation, Urban Planning Institute of the Republic of Slovenia, Auvergne Rhone-Alps Region, Lucerne University of Applied Sciences and Arts
Financement: € 2,7 Mio.: 85%: Fonds européen de développement régional: Interreg Programme Espace Alpin, 15%: Ministère allemand fédéral de l'Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire (BMU)
Thèmes: Changement démographique , Intégration
Financeurs: Cofinancement:Fonds européen de développement régional: Interreg Programme Espace Alpin, Ministère allemand fédéral de l'Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire (BMU)
Membres: Budoia/I, Kamnik/SL, Gaschurn/A, Aschau im Chiemgau/D, Les Belleville/F, Übersee/D, Eisenkappel-Vellach/A

Les Alpes seront confrontées dans les années à venir aux défis combinés d’une population vieillissante et de nouveaux modèles de migration. Cela ouvre en même temps de nouvelles opportunités pour l’innovation sociale à travers la diversité et un pluralisme délibéré. Les régions rurales et les territoires de montagne, en particulier, ont besoin de nouvelles approches pour ancrer une culture de l’accueil. PlurAlps vise à aider les communes, les PME et la société civile à développer une culture de l’accueil afin de renforcer l’attractivité et la cohésion sociale des espaces ruraux. Dans le cadre du projet, le Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » a coopéré dans ce projet avec 10 communes-pilotes de sept pays alpins au développement d’un instrument de planification sociale à moyen et à long terme dans les communes.

Vous trouverez des informations sur l’ensemble du projet à l’adresse suivante : https://www.alpine-space.eu/projects/pluralps/en/home

 

L'instrument de planification sociale

L'instrument de planification sociale a été développé pour évaluer et améliorer la qualité de vie des communes. L‘instrument se compose des parties suivantes : le processus dans la commune, un catalogue de questions sous forme d‘un outil en ligne convivial et un manuel. Les indicateurs formulés sous forme de questions sont renseignés dans l’outil en ligne et évalués avec la participation des parties prenantes. L’accent est mis sur deux questions centrales : Quelle qualité de vie propose la commune aux résidents et aux nou-veaux arrivants ? Comment améliorer cette qualité de vie ? Quelles offres d’une commune favorisent une intégration rapide de toutes les formes de migration, de la migration interne à la migration de fuite ? Des mesures d’amélioration peuvent être définies et mises en œuvre sur la base de cette analyse de la qualité de vie. Pour pouvoir dégager les évolutions et les tendances, il est recommandé de répéter la démarche tous les deux à cinq ans.

Les défis pour les comunes

Il existe dans les communes de nombreuses offres et services proposés en partie par les communes elles-mêmes, mais aussi par d’autres institutions, des associations ou des particuliers. Ces acteurs ne sont la plupart du temps pas mis en réseau. Très souvent, la commune ne propose pas non plus de vue d’ensemble de l’ensemble des offres existantes, par exemple sur son site web. Sans coordination des offres et sans mise à profit des synergies, on a souvent des redondances qui peuvent engendrer des coûts supplémentaires. Il n‘y a que rarement une planification générale à long terme.

Avantages du projet pilote

La qualité de vie a été évaluée dans 10 communes pilotes, dispersées dans tout l'espace alpin. Sur la base de cette évaluation ont été développé des plans d'action et des mesures pour l'amélioration. L'instrument de planification sociale a été développé ultérieurement et restera disponible après la conclusion du projet. Les personnes intéressées peuvent s’adresser au secrétariat.

Connaissances acquises

1. Accompagnement par des conseillers/ères externes

Surtout la formation pour l'utilisation de l'outil en ligne, la composition des groupes de travail et la modération des ateliers locaux auront besoin d'un accompagnement externe. Le regard de l’extérieur sur la commune s’est avéré très utile. Les accompagnateurs et accompagnatrices externes peuvent par exemple présenter les exemples d’autres communes ou établir des contacts.

2. Lien du processus avec d'autres processus déjà en cours ou programmés

En mettant à profit les synergies entre les processus, on pourra éviter la surcharge des participants (surtout en temps). Les résultats déjà recueillis peuvent être intégrés dans l’analyse et les mesures d’amélioration.

3. Qualité de vie pour tous

Il faudra tenir compte de toute la population. Des mesures d'amélioration qui ne visent que certains groupes, sont des sources de conflits potentiels.

4. La participation est fondamentale

D'une manière générale, l'administration communale ne dispose pas de connaissances suffisantes pour élaborer un tableau global de toute la commune. La participation de la population en général, et des principales parties prenantes et acteurs clés en particulier, à l'ensemble du processus est donc essentielle.

https://www.youtube.com/watch?v=hqjy0Wb9fMs

Ce projet est cofinancé par le Fonds européen de développement régional par le biais de Interreg Programme Espace Alpin. Et le Ministère allemand fédéral de l'Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire (BMU)